Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 14:42

 

 

  2617293coeur-cabosse.jpg

 

 

 

 

 

J'ai dans mon coeur, dont tout voile s'écarte,

 

Deux bancs d'ivoire, une table en cristal,

 

Où sont assis, tenant chacun leur carte

 

Ton faux amour et mon amour loyal.

 

 

J'ai dans mon coeur, dans mon coeur diaphane,

 

Ton nom chéri qu'enferme un coffret d'or ;

 

Prends-en la clef, car nulle main profane

 

Ne doit l'ouvrir ni ne l'ouvrit encore.

 

 

Fouille mon coeur, ce coeur que tu dédaignes

 

Et qui pourtant n'est peuplé que de toi

 

Et tu verras, mon amour, que tu régnes

 

Sur un pays dont nul homme n'est roi.

 

 

 

 

Théophile Gautier (1811-1872)

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Théophile Gautier - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 18:28

 

 

 

 

 

 

 

terre_bleue_orange.jpg

 

 

 

 

La terre est bleue

 

 

 

 

La terre est bleue comme une orange

Jamais une erreur les mots ne mentent pas

Ils ne nous donnent plus à chanter

Au tour des baisers de s'entendre

Les fous et les amours

Elle sa bouche d'alliance

Tous ses secrets tous les sourires

Et quels vêtements d'indulgence

A la croire toute nue

 

 

Les guêpes fleurissent vert

L'aube se passe autour du cou

Un collier de fenêtres

Des ailes couvrent les feuilles

Tu as toutes les joies solaires

Tout le soleil sur la terre

Sur les chemins de ta beauté

 

 

 

Paul Eluard, L'amour la poésie 1929

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Paul Eluard - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 16:42

 

 

 

The_Midnight_Sun_by_Isilmetriel.jpg

 

 

 

 

 

Nous avons fait la nuit....

 

 

Nous avons fait la nuit, je tiens ta main, je veille

Je te soutiens de toutes mes forces

Je grave sur un roc l'étoile de tes forces

Sillons profonds où la bonté de ton corps germera

Je me répète ta voix cachée, ta voix publique

Je ris encore de l'orgueilleuse

Que tu traites comme une mendiante

Des fous que tu respectes, des simples où tu te baignes

Et dans ma tête qui se met doucement d'accord avec la tienne, avec la nuit

Je m'émerveille de l'inconnue que tu deviens

Une inconnue semblable à toi, semblable à tout ce que j'aime

Qui est toujours nouveau.

 

 

 

 

Paul Eluard

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Paul Eluard - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 07:01

 

 

 

  seignac_guillaume_jeune_femme_denudee_sur_canape.jpg

Femme dénudée de Seignac Guillaume

 

 

 

 

 

 

 

Intime V

 

 

 

Je n'ai envie que de t'aimer

Un orage emplit la vallée

Un poisson la rivière

 

Je t'ai faite à la taille de ma solitude

 

Le monde entier pour se cacher

Des jours des nuits pour se comprendre

Pour ne plus rien voir dans tes yeux

Que ce que je pense de toi

Et d'un monde à ton image

Et des jours et des nuits réglés par tes paupières.

 

 

 

Paul Eluard

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Paul Eluard - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:54

 

 

 

  maree.jpg

 

 

 

 

 

 

Sables mouvants

 

 

Démons et merveilles

Vents et marées

Au loin déjà la mer s'est retirée

Démons et merveilles

Vents et marées

Et toi

 

Comme une algue doucement caressée par le vent

Dans les sables du lit tu remues en rêvant

Démons et merveilles

Vents et marées

Au loin déjà la mer s'est retirée

Mais dans tes yeux entrouverts

Deux petites vagues sont restées

Démons et merveilles

Vents et marées

Deux petites vagues pour me noyer

 

 

 

 

Jacques Prévert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Prévert - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 12:06

 

 

 

 

  1133547main-coeur.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Et un sourire

 

 

 

La nuit n'est jamais complète

 

Il y a toujours, puisque je le dis

 

Puisque je l'affirme

 

Au bout du chagrin

 

Une fenêtre ouverte

 

Une fenêtre éclairée

 

Il y a toujours un rêve qui veille

 

Désir à combler, faim à satisfaire

 

Un coeur généreux

 

Une main tendue, une main ouverte

 

Des yeux attentifs

 

Une vie, la vie à se partager

 

 

 

 

Paul Eluard, Le Phénix 1951

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Paul Eluard - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 16:44

 

  iran-1.jpg

 

 

 

 

 

Élégie

 

En te cherchant

au seuil de la montagne, je pleure

Au seuil de la mer et de l'herbe

 

En te cherchant

au passage des vents je pleure

Au carrefour des saisons.

Dans le châssis cassé d'une fenêtre qui prend

Le ciel enduit de nuages

Dans un vieux cadre.

 

En attendant ton image

Ce cahier vide

Jusqu'à quand

Jusqu'à quand

Se laissera-t-il tourner les pages ?

 

Accueillir le flux du vent et de l'amour

Dont la soeur est la mort

Et l'éternité

Son mystère qu'elle t'a soufflé

Tu devins alors le corps d'un trésor

Essentiel et désirable

Comme un trésor

Par que la possession de la terre et des pays

Est devenue ce que coeur accueille

 

Ton nom est un moment d'aurore qui sur le front du ciel passe

- Que ton nom soit béni ! -

 

 

Et nous encore

Nous revoyons

La nuit et le jour

et l'encore

 

 

Ahmad Chamlou (1925)

poème traduit par Mohammad Torali et Yves Roses

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Ahmad Chamlou - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 12:10

 

 

  1197-papier-et-plume-WallFizz.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Certitude

 

 

Si je te parle c'est pour mieux t'entendre

Si je t'entends je suis sûr de te comprendre

 

Si tu souris c'est pour mieux m'envahir

Si tu souris je vois le monde entier

 

Si je t'étreins c'est pour me continuer

Si nous vivons tout sera à plaisir

 

Si je te quitte nous nous souviendrons

En te quittant, nous nous retrouverons.

 

 

 

Paul Eluard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paul Eluard - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 13:30

Triolet_466_430.jpg

Jean Triolet gravure sur papier sans titre thème fenêtre ouverte sur baie

 

 

 

Je te l'ai dit

 

 

 

Je te l'ai dit pour les nuages

Je te l'ai dit pour l'ombre de la mer

Pour chaque vague pour les oiseaux dans les feuilles

Pour les cailloux du bruit

Pour les mains familières

Pour l'oeil qui devient visage ou paysage

Et le sommeil lui rend le ciel de sa couleur

Pour toute la nuit bue

Pour la grille des routes

Pour la fenêtre ouverte pour un front découvert

Je te l'ai dit pour tes pensées, pour tes paroles

Toute caresse toute confiance se survivent.

 

 

Paul Eluard - L'Amour de la poèsie - 1926

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Paul Eluard - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 14:16

 

 calb593TOUAREG_jpg.jpg

 

 

 

 

La courbe de tes yeux

 

 

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,

Un rond de danse et de douceur,

Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,

Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu

C'est que tes yeux ne m'ont toujours pas vu.

 

Feuilles de jour et mousse de rosée,

Roseaux du vent, sourires parfumés,

Ailes couvrant le monde de lumière,

Bateaux chargés du ciel et de la mer,

Chasseurs des bruits et sources de couleurs,

 

Parfums éclos d'une couvée d'aurores

Qui gît toujours sur la paille des astres,

Comme le jour dépend de l'innocence

Le monde entier dépend de tes yeux purs

Et tout mon sang coule dans leurs regards.

 

 

Paul Eluard, Capitale de la douleur, 1926

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Paul Eluard - dans Au coeur de la poésie
commenter cet article

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  •  au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5