Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 13:32

 

 

 

Marie-Laurencin014atelier.jpg

 

 

 

 

Marie Laurencin

 

 

 

 

Marie Laurencin née à Paris le 31 octobre 1883 et morte à Paris le 8 juin 1956 est une peintre et graveuse française.

 

En 1907, elle expose pour la première fois au salon des Indépendants, c'est cette même année que Picasso lui fait connaître Guillaume Apollinaire. De cette rencontre, naît une liaison aussi passionnée que tumultueuse qui dure jusqu'en 1912.

Apollinaire l'immortalise sous le nom de Tristoune Ballerinette dans le Poète assassiné. En 1909, Marie Laurencin et Guillaume Apollinaire posent pour le Douanier Rousseau : La Muse inspirant le poète 1909 huile sur toile.

 


v9vmzgyxmarielaurencinjeune

 

 

 

 

En juin 1912, rupture avec Guillaume Apollinaire. En 1914, elle épouse le Baron Otto von Wätjen, le 22 juin, devenant allemande par le mariage, elle doit interrompre sa lune de miel sur la côté atlantique pour se réfugier lors de la déclaration de Guerre, à Madrid, puis ensuite à Barcelone.

L'exil de Marie Laurencin va durer jusqu'en 1919.

La même année, Arthur Cravan dans le numéro 4 de sa revue Maintenant se moque de Marie Laurencin dans un article resté célèbre pour sa virulence envers les artistes en général. Elle s'associe avec les artistes Sonia et Robert Delaumay grâce à une rencontre organisée par Francis Picabia, pour lequel elle compose des poèmes pour sa revue 391 en 1917.

 


 

Elle revient à Paris en 1920. marie-laurencin.jpg

 

Son style est un emploi particulier de couleurs fluides et suaves, une simplification croissante de la composition, une prédilection pour certaines formes féminines allongées et gracieuses, qui lui permettra bientôt d'occuper une place privilégiée au coeur de Paris mondain des années 1920. Elle illustre l'étiquette du Château Mouton de Rothschild 1948.

 

En 1921, elle signifia à Otto son congé, acceptant le divorce, Otto retourna auprès des siens à Düsseldorf.

 

Elle noue des liens profonds et féconds avec de nombreux écrivains dont elle illustre les oeuvres : Gide, Max Jacob, Saint-John Perse, Marcel Jouhandeau, Jean Paulhau, Lewis Caroll, Henri-Pierre Roché et bien d'autres.

 

Devenue portraitistes officielles du milieu mondain féminin (Nicole Groult, Coco Chanel) dans les années 1920, Marie Laurencin s'illustre comme décoratrice pour le ballet Les Biches de Serge Diaghilev sur une musique de Francis Poulenc (1924) puis pour l'opéra-comique, la Comédie Française et les Ballets de Roland Petit au Théâtre des Champs-Elysées.

 

 

Son nom a été popularisé en 1975 par la chanson de Joe Dassin "L'été indien" : "avec ta robe longue tu ressemblais à une aquarelle de Marie Laurencin".

 

 

En 1956, Marie Laurencin meurt d'une crise cardiaque dans la nuit du 8 juin. Après une cérémonie religieuse à l'église de Saint-Pierre-Du-Gros-Caillou, elle est inhumée au cimetière du Père Lachaise selon son voeu, vêtue de blanc, une rose à la main, les lettres de Guillaume Apollinaire sur son coeur.

 

 

En 1983, à l'occasion du centenaire de la naissance de l'artiste inauguration du Musée Marie Laurencin fondé par M. Masahiro Takano à Tateshina-Chino provence de Nagano-ken au Japon.

 


 

279693_858466743_marie-laurencin-l-inconnue-au-bouquet-grd-.jpg

 

 

Poèmes ou publications de Marie Laurencin

 

 

 

Derniers vers de Marie Laurencin

 

On racontera des choses sur elle

Mais on ne saura dire

Comme elle aimait le calme

La vie simple

Les portes fermées doucement Laurencinlebaiser.JPG

L'adresse, la rapidité

La lenteur aussi

Et les livres

Ses maîtres, le hasard, le temps

Laissez-moi mourir

O délices de ne pas être aimée....

 

Marie Laurencin

Carnets intimes février 1916

(cité par Flora Groult 1987)

 

 

 

 

 

"Si je me sens si loins des peintres, c'est parce qu'ils sont des hommes - et que les hommes m'apparaissent comme des problèmes difficiles à résoudre. Leurs discussion, leurs recherches, leur génie, m'ont toujours étonnée et, sans eux, rien n'existerait : vivre dans leur ombre est possible, lorsqu'on n'a pas l'intention de les imiter.

Quand un poète écrit : il dit si bien ce que je voudrais dire que, tranquillisée, je me tais.

Pour la peinture, c'est exactement pareil et les grands peintres, aussi bien mes contemporains, ont travaillé à ma place.

Mais si le génie de l'homme m'intimide, je me sens parfaitement à l'aise avec tout ce qui est féminin."

 

Marie Laurencin

Arts, 24 juillet 1952

 

 

 

 

 

Poèmes

 

Désespoirs de Grenade

Vous n'êtes pas oubliés

Prisons et Palais

Sommeil - eau limpide - Cavaliers marie_laurencin_femme_au_foulard.jpg

Etincelants la nuit

Passait devant les yeux

Le jour, poussière et souvenir

D'un feuillage sur un vase blanc

D'arabesques peintes aux murs

Obscurcies par les larmes.

 

Marie Laurencin, Grenade 1916

 

 

 

 

Le Calmant

 

Plus qu'ennuyée

Triste

Plus que triste

Malheureuse

Plus que malheureuse

Souffrante

Plus que souffrante

Abandonnée

Plus qu'abandonnée

Seule au monde

Plus que seule au monde

Exilée

Plus qu'exilée

Morte

Plus que morte

Oublieé

 

 

Marie Laurencin, Barcelone 1917

poèmes publiés en mars 1917

dans la revue 391 n°4 dirigé Francis Picabia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

affiche-laurencin-france-1937.jpg

 

 

 

 

 

"Je n'aimais pas toutes les couleurs. Alors, pourquoi se servir de celles que je n'aimais pas ? Résolument, je les mis de côté. Ainsi, je n'employais que le bleu, le rose et le vert, le blanc, le noir. En vieillissant, j'ai admi le jaune et le rouge"

 

Marie Laurecin Conferencia 15 août 1934

 

 

 

Les textes sont tirés du livre Marie Laurencin Fondation Pierre Gianaddamarie-laurencin-2884430288livre

Cent oeuvres des collections du musée Marie Laurencin au Japon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

medium m10.2duomarielaurencin

 

 

Source biographie : livre Marie Laurencin et  www.jesuismort.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pierrot, vagabond des mots et des routes 16/03/2013 18:39


Merci de m'avoir fait découvrir
l'oeuvre et la vie
de Marie Laurencin:))))

Dans le cadre
de mon vagabondage poétique
et numérique,

permettez-moi de vous faire découvrir
un conteur international du Québec
Simon Gauthier,
fascinant poète-passeur
de la scène

peut-être aurez-vous l'occasion
d'assister à sa prestation

PARIS

SIMON GAUTHIER
CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC
SPECTACLE "LE VAGABOND CELESTE"

25 MAI 2013,
21 H À 22H 30
LE PETIT NEY
10 AVENUE PORTE-MONTMARTRE

PARIS

-------

puis-je aussi me permettre de vous partager
son courriel du 1ER MARS 2013

--------


Allo Pierrot, je suis en France.
Je rentre demain au Québec.

Il fait froid et humide partout, même dans les lieux publics. Il fait gris et un brin de soleil redonnerait du tonus à tout le monde!

Je voulais te dire que j'ai raconté (ou plutôt) le vagabond céleste est passé et a été entendu
à Quévin (près de LOrient en Bretagne)
Il a été entendu à la prison de Béthune (Nord de la France) et pas un prisonnier ne s'est levé durant le spectacle (comme il est de coutume) les
gardiens mon dit que c'est la première fois qu'ils voyaient ca!)

et le Vagabond à passé à Lille avec son et éclairage, 3 rappels!
Les gens sont restés longtemps
et plusieurs larmes d'espoir brillaient dans le noir.

Plusieurs messages me sont parvenus pour te dire merci!
Merci!
Merci!
++++

Autrement la tournée me rentre dans le corps. Un bon brin de fatigue et de
grippe à la gorge.
De bonnes tisanes et des amis pour guérir
+

+++
J'espère que tu vas bien et que ton travail de vulgarisateur âme, société,
gens et pays oeuvre d'art
va bien!

On se voit sous-peu
en mars, si la vie le veut!
pour aller plus loin!

Bonne journée
Simon :+)

-----

REPONSE DE PIERROT
A SIMON GAUTHIER
CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC

Cher Simon

Je te prédis un succès international
parce que tu es un poète-passeur:)))

Bravo Simon
longue vie à ta vie d'artiste
et de conteur international

-------

Puis-je conclure avec ce poème chanté par Simon Gauthier à la toute fin de son spectacle LE VAGABOND CELESTE,qui sera présenté à Paris le 25 mai 2013.

DANS LA BEAUTE DU MONDE

dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai

deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent

dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai

suis devenu

un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines

un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines

une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine

le bout d’ses doigts
dans la rivière

dejà fini
l’été d’hier

reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté

sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant

je me prépare pour l’hiver
tel un enfant

car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou

comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan

comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban

je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent

Pierrot
vagabond céleste


-----

www.simongauthier.com

sur google,
simon gauthier, conteur du Québec, video vagabond celeste

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com



           Longue vie au coeur du lotus:)))

Lotus 19/03/2013 09:27



merci à vous



Ophélie Grevet-Soutra 24/10/2012 13:05


Bonjour, une très belle page sur cette artiste. En 1986, j'ai écrit une pièce: "Marie Elles..."avec Georges Auchain. La pièce qui tourne autour de la vie mouvementée de Marie Laurencin n'a pas
trouvé d'écho en 1993 auprès des affaires culturelles de la Mairie de Paris et du Ministère de la Culture. Le projet est resté lettre morte en France. Dans le même temps, en Suisse, la Fondation
Gianadda à Martigny présentait une expo-spectacle sur Marie Laurencin. Notre pièce de théâtre est dans un tiroir... mais le souvenir du travail d'écriture autour de cette peintre reste bien
vivace.    

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  •  au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5