Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:10

 

 

 

 

  Dicksee_Sir_Frank_Passion-arc.jpg

 

 

 

 

 

New York, 6 avril 1921

 

 

 

[...] Est-il bien judicieux pour une femme supérieure de voiler et cacher ainsi son coeur et son âme aux yeux et à la vue des gens ? Dieu vous a envoyée à nous comme âme et comme esprit. Nous avons un grand besoin de la lumière de votre visage et du feu de votre esprit, alors pourquoi ne nous les donnez-vous pas simultanément ?

 

Et maintenant que nous en avons fini avec ce combat sanglant, père, frère, compagnon et votre ami - ainsi que les autres membres de la famille - tous vous demandent de mettre votre coeur et votre âme en prose et en poésie sous la forme de vers et de muwashah, et de vous tenir devant l'hôtel comme la prêtresse, même si cela ne devait être qu'une seule fois tous les deux mois, et de parler du monde magique qui s'étend derrière les mondes de la pensée, de la science, de la recherche et de la logique.

 

Quelques nouvelles fraîches : je me suis procuré un télescope de première qualité, et je passe une heure ou deux chaque soir à contempler l'infini, proche de ce qui est distant et éloigné, éprouvant une crainte révérencieuse pour le Grand Tout. Il est minuit à présent, et Orion a atteint sa position dans la sphère céleste. Et vous savez bien, Mary (May), que la nébuleuse près de l'orbite d'Orion est le spectacle le plus beau et le plus impressionnant du firmament. Montons ensemble, mon amie, sur le toit pour admirer le ciel nocturne et la beauté de l'émerveillement, de la compassion et du savoir dans les yeux des anges. Je dis, chère amie, que la vie d'un homme reste pareille à un désert - vide, à l'exception du sable - jusqu'à ce que Dieu le dote d'une fille pareille à ma petite princesse. Et je dis aussi, chère amie, que celui qui n'a pas de fille devrait en adopter une, parce que le secret et le sens du temps sont cachés dans les coeurs des jeunes filles.

 

J'appelle ma fille "princesse", parce que chacun de ses mouvements, chacun de ses gestes, l'harmonie de sa voix, son sourire, ses jeux, son ingénuité - tout indique un caractère noble. Qui plus est, elle est despotique et s'accroche fermement à ses convictions, sans que personne ne puisse lui en faire changer - mais bien doux sont son despotisme et son jugement arbitraire.

 

Cette lettre est courte - très courte - mais c'est la première que j'ai écrite depuis cinq semaines. Saurez-vous lire ce qui n'y est pas écrit ? Je vous écrirair à nouveau quand je me réveillerai [demain matin]. Le printemps me prendra par la main et me tirera de sous mes couvertures et me mènera vers les verts pâturages où la vie donne à ses enfants un coeur nouveau, et change leurs murmures et leurs souffles en chants et en hosannas.

 

S'il vous plaît, May mon amie, ne soyez pas fâchée contre moi - je vous prie de ne pas être fâché contre moi.

Bénissez-moi un peu, car je vous bénis toujours.

 

 

Gibran

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Khalil Gibran - dans Textes de Khalil Gibran
commenter cet article

commentaires

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  •  au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5