Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 13:39

51ES178GR0L._SS500_lettres-d-amour.jpg

 

 

 

Lettres d'Amour de Khalil Gibran pour May Ziadah 

 

 

"Que n'êtes-vous ici pour donner des ailes à ma voix et changer mes murmures en chansons. Mais je continuerai de lire, sachant que parmi "les étrangers" qui m'entourent une amie invisible est à l'écoute avec son sourire plein de douceur et de tendresse".

 

Ainsi écrivait Khalil Gibran, l'auteur du "Prophète", à May Ziadah, celle qu'il aimait au-delà des mers. Eloigné par le sort, lui aux Etats-Unis, elle en Egypte, telles deux âmes soeurs dans la quête de la réalité ultime, ils ne se rencontrèrent jamais, sauf en imagination et en rêve.

Leur correspondance entre 1912 et 1931 - jusqu'à la mort de Gibran - témoigne de l'admiration, du respect, puis (de l'amitié profonde qui devint bientôt de l'amour,) qu'ils se portèrent. Pour Khalil Gibran, May Ziadah incarne toute la féminité orientale et la secrète grandeur de l'âme.

 

 

 

 

20080723103040!May ziade              Gibran006

 

 

 

 

New-York, 2 janvier 1914

(1er partie)

 

 

 

Chère May Ziadah,

 

 

J'ai pensé à bien des choses durant les mois de silence que j'ai passé sans recevoir une lettre de vous ; mais il ne m'est jamais venu à l'idée que vous étiez "méchante". Et voilà que vous avouez la méchanceté de votre âme ! Certes je dois vous croire puisque je crois et accepte chacun des mots que vous exprimez.

 

Il y a évidemment quelque orgueil de votre part à affirmer : "Je suis méchante.", et votre orgueil peut s'expliquer si l'on songe que la méchanceté est une force qui rivalise avec la bonté en pouvoir et en influence. Cependant permettez-moi de vous le dire, aussi loin que vous puissiez aller dans votre méchanceté , vous ne parviendrez jamais qu'à la moitié de la mienne, car je suis aussi méchant que les spectres qui hantent les cavernes de l'Enfer, aussi méchant que l'esprit noir qui garde les portes de l'Enfer. Et maintenant vous allez me croire.

 

Mais jusqu'à présent, je ne suis pas arrivé à comprendre ce qui pousse naturellement à utiliser la "méchanceté" comme une arme contre moi. Voudriez-vous être assez aimable pour me fournir une explication. J'ai répondu à chaque lettre que vous avez eu la gentillesse de m'envoyer, et j'ai continué également à approfondir la signification de chaque mot que vous avez aimablement murmuré à mon oreille ; Qu'aurais-je dû faire d'autre ?

Car vous n'avez pas évoqué un péché pour me prouver votre pouvoir d'infliger un châtiment ? Vous avez admirablement réussi ; j'en suis venu à croire à votre "hypostase", qui combine l'épée de "Kali" déesse de l'Inde et les flèches de "Diane" vénéré par les Grecs.

 

Maintenant que chacun de nous a compris quelle méchanceté recéle l'âme de l'autre et sa tendance à exiger un châtiment, reprenons une fois encore le dialogue que nous avions commencé il y deux ans.

Comment vont les choses pour vous, et comment va votre santé ?

Allez-vous bien et êtes-vous "en pleine vigueur", comme on dit au Liban ? Vous êtes-vous démis l'autre bras l'été dernier, ou votre mère vous a-t-elle empêché de monter à cheval, afin que vous puissiez retourner en Egypte avec vos deux bras en bon état.

Quand à moi, ma santé ressemble fort aux divagations d'un ivrogne ; j'ai passé l'été et l'automne à faire des allées et retours entres les hauteurs des montagnes et le bord de la mer, et je suis rentré à New-York, pâle et maigre, pour continuer mon travail et me débattre avec mes rêves - ces rêves étranges qui m'élèvent au faite même de la montagne et me précipitent ensuite au fond de la vallée.

 

 

Gibran Khalil Gibran

 

 

 

****   ****   ****   ****

 

 

 

New-York, 2 janvier 1914

(2ème partie)

 

Je me réjouis de votre bonne opinion d'al-Founoon, le meilleur périodique de ce genre à paraître dans le monde arabe. Quant à son propriétaire, c'est un jeune homme d'un naturel aimable, précis dans sa pensée ; il a à son écrit quelques écrits bien venus et de poèmes originaux publiés sous le pseudonyme d'"Aleef".

Ce qu'il y a admirable chez ce jeune homme, c'est que non seulement il a lu tout ce que les Européens ont écrit, mais qu'il l'a également assimilé. Quand à notre ami Ameen Rihani, il a commencé de publier un nouveau et long roman dans al-Founoon. Il m'en a lu la plupart des chapitres et je les ai trouvé fort beaux. J'ai informé le propriétaire d'al-Founoon que je lui soumettrai un article de votre part. Aussi l'attend-il avec impatience et dans une disposition d'esprit favorable.

 

Je dois dire mon grand regret que je ne joue aucun instrument de musique ; mais j'aime la musique autant que j'aime la vie et c'est avec un vif plaisir que j'en apprends les principes et la structure, et que j'approfondis ma connaissance de son histoire, des ses origines et de son développement.

 

Et si je survis, j'écrirai un long essai sur ces aspects des compositions arabes et persanes. Je m'intéresse pareillement à la musique occidentale et orientale. Il ne se passe guère de semaines sans que j'aille une à deux fois à l'Opéra, bien que toute la musique européenne, je préfére les morceaux du genre symphonique, sonates et cantates.

 

L'Opéra manque de la simplicité artistique qui convient à mon tempérament et s'accorde à ce que j'aime et à ce qui me déplaît.

Et maintenant, laissez-moi vous dire combien je suis jaloux de l'oud (luth oriental) que vous tenez de si prés ; et je vous supplie de prononcer mon nom, ainsi que mes paroles élogieuses quand vous jouez "Nahawand" sur les cordes de votre luth, car c'est une mélodie que j'aime et dont je ne puis parler en termes analogues à l'opinion exprimée par Calyle sur le prophète Muhammad.

 

 

Gibran Khalil Gibran

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Khalil Gibran - dans Textes de Khalil Gibran
commenter cet article

commentaires

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  •  au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5