Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 12:27

 

  6a00d83452cd1869e20148c8636ddd970c-800wisolitude.jpg

 

 

 

 

New York, 9 mai 1922

 

 

 

 

Mon estimable amie (61)  

 

 

Vous me demandez, madame, si je suis solitaire dans la pensée, le coeur ou l'esprit. Comment puis-je vous répondre ? J'ai l'impression que ma solitude n'est pas plus grande ni plus profonde que celle d'autrui. Tout le monde est solitaire et réduit à lui-même. Chacun d'entre nous est une énigme. Chacun d'entre nous est recouvert d'un millier de voiles, et quelles différences y a-t-il entre deux personnes solitaires, si ce n'est que l'une parle de sa solitude tandis que l'autre la garde secrète ? Dans la parole, on peut trouver quelque réconfort, tandis que dans le silence il peut y avoir quelque vertu.

 

Je ne sais pas, madame, si ma solitude avec toute sa tristesse n'est qu'une manifestation des "caprices de ma persona" ou bien la preuve que l'être que j'appelle "je" n'a aucune personnalité. Non, je  ne sais pas. Mais si la solitude est un signe de faiblesse, alors je suis assurément le plus faible des hommes.

 

En ce qui concerne mon article intitulé "Mon Âme est lourdes de ses fruits", ce n'était pas "le soupir du poète dans un moment de chagrin passager", c'était "un écho d'un vieux sentiment commun et bien établi que nombre d'entre nous ont connu et connaissent encore". Et vous savez, mon amie, que c'est parfois une qualité qui n'est pas dénuée d'orgueil et de vanité, mais qui n'en est pas moins naturelle.

 

Vous le dites fort bien : "Au milieu d'une foule, la douleur et la souffrance de la solitude sont tout simplement intensifiées." C'est une vérité essentielle. Car bien souvent, un homme se trouve parmi ses proches et ses amis, discute avec eux, échange des idées, partage leurs pensées et leurs action, et il fait tout cela avec sincérité et de bon coeur, tout en étant bien incapable de transcender les limites du moi acquis dans un monde d'apparences ; quant à son autre Moi, le Moi caché, il reste silencieux et seul dans le monde de son origine.

 

La plupart des gens, et je m'inclus parmi eux, aiment la fumée et les cendres ; mais ils ont peur du feu parce qu'il éblouit et brûle. La plupart des gens, et une fois encore je m'inclus parmi eux, n'entretiennent que des rapports superficiels les uns et les autres ; ils ignorent l'essence parce qu'elle n'atteint  jamais leurs sens. Il n'est pas facile pour un homme de déchirer son coeur afin que les autres puissent voir ce qui y est caché. Et, madame, telle est la solitude, et la tristesse.

 

C'est à dessein que je me suis exprimé incorrectement quand je vous ai dit à la fin de l'été dernier : "Durant six semaines, j'ai essayé de vous écrire". J'aurais dû dire : "Durant six semaines,  j'ai engagé des gens pour s'occuper de mes lettres parce que les nerfs de ma main droite sont incapables d'écrire". Mais il ne m'était jamais venu à l'idée que le mot "essayer" deviendrait un scalpel dans les mains de mon amie. Je m'étais bercé de l'illusion que l'âme ailée ne pourrait pas être emprisonnée dans une cage de mots, et que la brume ne pourrait jamais se changer en pierre. J'aimais à rêver ainsi, et je trouve du réconfort dans mes rêveries. Mais quand l'aube a point et que je me suis réveillée, je me suis retrouvé assi au sommet d'un tas de cendres avec un roseau brisé dans une main et une couronne sur la tête.... Peu importe, je suis le seul fautif. Toute la responsabilité m'en incombe, May.

 

J'espère que votre désir de visiter l'Europe se réalisera. Vous y trouverez bien des choses qui vous plairont et vous raviront dans le domaine des arts et de la technologie, en particulier en Italie et en France. Il y a des musées et des académies, il y a d'anciennes cathédrales gothiques, il y a les vestiges des deux siècles qu'a duré la Renaissance, les quatorzième et quinzième siècles, et il y a le meilleur de ce qui nous a été laissé par les nations conquises et oubliées du monde. L'Europe, madame, est une repaire de voleurs - experts et connaisseurs qui sont parfaitement au fait de la valeur des objets précieux et de la façon de les acquérir.

 

J'avais songé revenir au Proche-Orient l'automne prochain, mais après y avoir réfléchi, je me suis rendu compte qu'être un étranger parmi les gens étranges est beaucoup plus facile à supporter que d'être un étranger parmi les siens. Je ne suis pas un homme enclin à choisir la facilité, mais la folie comme le désespoir obéissent à leurs propres règles.

Veuillez agréer mes salutations ainsi que mes voeux les plus sincères, et que Dieu vous protège.

 

Bien à vous.

 

Gibran Khalil Gibran

 

 

 

(61) Formule épistolaire arabe. Le ton de la lettre tout entière est délibérément compassé et ironique.

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Khalil Gibran - dans Textes de Khalil Gibran
commenter cet article

commentaires

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  •  au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5