Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 13:26

 

  P1010032.JPG

Photo Lotus (Xavier) - Phalaenopsis -

 

 

 

 

 

 

 

Les Orchidées en plantes d'intérieur

 

 

 

Les systèmes sophistiqués de chauffage et d'air conditionné actuels qui régulent la température permettent de cultiver les orchidées avec succès dans nos intérieurs, pourvu que l'éclairage et l'humidité soient appropriés. Elles exigent toutefois des soins et de l'attention. Dans une maison ou un appartement, les températures de 24°C le jour et entre 18-20°C la nuit conviennent à des nombreuses orchidées. Les chutes des températures nocturnes contribuent à la bonne santé des plantes et stimulent la floraison.

 

Assurez-vous qu'il ne fait pas trop chaud et utilisez un ventilateur pour brasser l'air. Les débutants cultiveront avec succès plusieurs types d'orchidées qui poussent facilement en intérieur :

 

-Phalaenopsis, Paphiopedilum, Miltonia, Laelia et de nombreux oncidium.

 

 

 

 

laelia ancepsPar.miel

Les orchédéistes vous conseilleront les espèces plus particulièrement adaptées à votre intérieur. La plupart des orchidées sont cultivées dans des conditions contrôlées d'une serre et il se peut qu'elles subissent un choc en arrivant chez vous.

La chute de quelques feuilles ou de boutons floraux sont des réactions fréquentent, qui cesseront rapidement si vous vaporisez régulièrement autour des racines. Toutes les orchidées ont besoin de lumière et se plaisent près d'une fenêtre, orientée de préférence à l'est, au sud-ouest où à l'ouest.

Ne placez pas les plantes trop près des vitres : la lumière directe du soleil brûle les feuilles ; de plus, en hiver, elles sont sensibles aux chutes de températures. Les fenêtres orientées au sud sont souvent trop chaudes en été, mais si nous n'avez pas d'autres solutions, prévoyez des stores vénitiens ; dans certains cas, cependant un simple voilage suffit.

 

 

 

P1010031.JPG

Photo Lotus (Xavier) - Phalaenopsis -

 

 

 

Une croissance lente peut être dû à un éclairage peu satisfaisant recherchez l'emplacement qui convient le mieux. La plupart des orchidées réclament un taux d'humidité de 40 à 70 % c'est-à-dire nettement supérieur à celui de nos intérieurs.

Utilisez un humidificateur, on créer un microclimat en groupant les plantes et en les plaçant sur des pots renversés sur un plateau peu profond, rempli de graviers ou de billes d'argiles expansé. Maintenez ce plateau constamment rempli d'eau, quelque soit le rythme d'arrosage des plantes. L'évaporation de cette eau crée l'environnement humide essentiel à des bonnes conditions de culture.

 

Des vaporisations ou des arrosage trop fréquents laissent des traces sur les feuillages et un compost détrempé peu entraîner la pourriture des racines. Les débutants ont toujours tendances à trop arroser les orchidée, alors qu'elles supportent beaucoup mieux les sécheresses occasionnelles que de l'eau en excès.

 

Sur les rebords de fenêtres plus frais, avec des températures comprises en 8 et 10°C, choisissez les orchidées Pleione, qui sont de culture facile et décorative. Ces plantes caduques perdent leur feuillage après la floraison. Installez-les ensuite dans un endroit frais et sec jusqu'à l'année suivante.

 

Les orchidariums en verre, de style moderne ou traditionnel sont assez répandus et permettent de créer un environnement clos, facilement contrôlable et adapté aux orchidées que vous souhaitez cultiver. Ils conviennent particulièrement aux plants qui ont de faibles exigences en lumière comme le Paphiopedilum, Masdevallia et certains Phalaenopsis.

 

Les amateurs passionnés n'hésitent pas à consacre une pièce entière à la culture des orchidées, en y installant éclairage et chauffage artificiels. Ces conditions profitent aux orchidées qui s'épanouissent pleinement puisque, en été, comme en hiver, elles bénéficient de longues périodes de lumières contrôlées.

Malgré tout certaines plantes ne peuvent être cultivées à l'intérieur, c'est le cas de Vanda qui nécessite un éclairage intense, ou du Cymbidium qui tient trop de place.

 

 

 

 

  Cymbidium-1-4-copie-1.jpg       vanda-sumon-spot

 

Cymbidium                                                                                          Vanda

 

 

 

 

 

Source : Le livre ORCHIDEES de Peter Arnold édition NATHAN

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Peter Arnold - dans La nature....
commenter cet article

commentaires

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  •  au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5