Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 12:33

 

 

 

 

vague-variante-2chiensurf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 - Le chien de Tchao-tcheou

 

 

 

Le moine demande au précepteur Tchao-tcheou : "Le chien a-t-il aussi la Nature-de-Bouddha ?" Tcheou lui répond : "Néant!"

 

 

 

Réflexions badines de Wou-men

 

Pour rechercher le Zen, vous devez franchir les passes établies par les patriarches et les maîtres. Pour réaliser l'Illumination merveilleuse, il faut que vous alliez aux limites des passages de la conscience et les tranchiez. Sans franchir les passes établies par les patriarches, sans trancher les passages de la conscience, vous êtes tous des fantômes attachés aux herbes et aux arbres. Alors dites quelles sont les passes établies par les patriarches et les maîtres ? Ce mot seul : "Néant !", est la première passe de l'école du Zen. C'est pourquoi je donne à ce livre le titre de "Passe sans porte de l'école du Zen". Ceux qui la franchissent et la dépassent rencontrent non seulement Tchao-tcheou lui-même, mais aussi tous les patriarches et tous les maîtres de l'histoire du Zen, avec lesquels ils marchent la main dans la main, voient les choses avec les mêmes yeux et les entendent avec les mêmes oreilles d'un même visage. Ne serait-ce pas une grande joie ? N'y a-t-il pas quelqu'un qui veuille franchir la passe ? Si oui, soulevez la masse de doutes de votre corps tout entier, avec ses trois cents soixante os et ses quatre-vingt-quatre mille pores et recherchez ce mot : "Néant !"

 

Portez-le constamment dans votre esprit, nuit et jour. Ne le prenez pas pour une simple vacuité. Ne le prenez pas pour une relativité d'être et de non-être. Ce serait comme avaler une boule de fer route ; même si vous vouliez le rejetez, vous ne le pourriez pas. Épuisez vos fausses connaissances et fausses perceptions des années antérieures.

 

Si vous arrivez à l'unicité naturelle entre intérieur et extérieur à la fin de la pratique purement mûrie pendant un temps assez long, vous pourrez en comprendre le sens. Vous ne le comprendrez que par vous-même, comme un muet qui rêve. De plus, en cas d'explosion soudaine, vous obtiendrez une si grande activité que vous pourrez étonnez le ciel et la terre. Comme si vous pouviez arracher la grande épée au général Kouan et l'ayant, vous tuiez le Bouddha en le rencontrant et vous tuiez les patriarches en les rencontrant. Vous obtenez la grande liberté même au bord du précipice entre la vie et la mort et vous êtes en extase de jouissance pure, même dans le cycle des six Voies et des quatres Naissances. Alors comment porterez-vous ce problème dans votre esprit ? En épuisant toute votre énergie habituelle, portez devant vos yeux ce mot : "Néant !" Si vous vous efforcez sans interruption, vous arriverez à l'Illumination, comme la lampe s'illumine au moment du contact.

 

 

Poème de Wou-men

 

La Nature-de-Bouddha dans le chien ?

Proposition totale, ordre juste.

Si vous balancez même un instant entre être et non-être,

Vous perdrez votre vie.

 

 

 

Wou-men-kouan extrait du livre le Monde du Zen

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  •  au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5