6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 13:43

 

 

 

 

 

 

Derviche-en-Teheran.jpg

 

 

 

 

 

 

Assieds toi au bord de la nuit


Et tu écouteras une terre gorgée de chaleur


Assieds toi au bord de l'aurore


Et tu verras monter la douce lumière du soleil


Assieds toi au bord de la source


Et tu seras bercé par le clapotis de ses eaux


Assieds toi au bord du sentier


Et tu sentiras l'amitié de tous ceux qui cheminent


Assieds toi au bord de tes frères


Et tu recevras l'amour qui dort dans leur coeur


Assieds toi au bord du silence


Et tu entendras enfin au fond de toi

 

 

Assieds toi au bord de la mer


Et tu sentiras cette brise lointaine caresser ton visage,

 

 

Et tes narines se rempliront de ce doux parfum

 

 

Que le vent de la mer dirigera vers toi,

 

 

Et tes oreilles entendront le bruit des vagues

 

 

Et la mélodie des oiseaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Poème arabe anonyme 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Lotus - dans Au coeur de la poésie

Vous Êtes Sur

  • : au-coeur-du-lotus.over-blog.fr
  • : Faire partager mes envies, ma spiritualité, mes livres, la musique, mon univers...
  • Contact

 

 

 

 

 

BlogLotus3

Recherche

Bloglotus3

Archives

 

 

BlogLotus4bis

Journal De Vie

blogLotus5